Amiante Sous-Section 4

Des travaux à réaliser à proximité ou sur des produits et matériaux contenant, ou susceptibles de contenir, de l’amiante nécessitent une analyse des risques poussée et la mise en œuvre de modes opératoires spécifiques pour limiter le taux d’empoussièrement. Assurer la sécurité des opérateurs et occupants des lieux est notre priorité.

Mise en sécurité

Après un sinistre, on constate fréquemment la détérioration des matériaux. Une mise en sécurité est alors nécessaire pour limiter les risques de pollution de l’environnement et faciliter les opérations d’expertise et de remise en état. Elle est réalisée selon une procédure ou mode opératoire précis et complets. En effet il s’agit, en plus de la réduction des risques « classiques » après sinistre (choc électrique, stabilité du bâtiment,...) de mettre en place des affichages pour identifier les zones à risques, limiter le taux d’empoussièrement et confiner les zones concernées.

Ces opérations seront mises en place après une analyse des risques et l’approbation des donneurs d’ordres concernés (maître d’ouvrage, experts d’assurance, experts d’assuré...).

Exemples d’interventions SS4

Certaines opérations peuvent libérer des fibres d’amiante même en l’absence de travaux directement engagés sur les produits et matériaux amiantés. Par exemple, pour accéder au plafond, il faudra peut-être déplacer une plaque de faux-plafond contenant des fibres d’amiante. Un autre exemple pourrait-être le nettoyage d’une chaufferie abritant des calorifuges amiantés.

Parfois, il s’agit d’intervenir sur les matériaux amiantés eux-mêmes, comme cela peut être le cas lors du nettoyage de revêtements PVC amiante, ou le lessivage d’une façade revêtue d’une peinture amiantée.

Dans ces cas-là, l’intervention est susceptible de libérer des fibres et donc de mettre en danger nos opérateurs ainsi que les personnes présentes lors des opérations, mais aussi de polluer l’environnement, si les travaux ne sont pas réalisés dans les règles de l’art.

Après analyse des risques et mise en œuvre des modes opératoires adéquats visant à la fois à réduire le taux d’empoussièrement et à protéger l’environnement et les opérateurs par des moyens de protection, Le SIS Primo est en mesure de réaliser de telles interventions.

Les opérations relevant de la sous-section 3 code du travail peuvent être réalisées par Le SIS Détox. Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter le logigramme de la DGT déterminant la distinction entre les opérations relevant de la SS4 de celles relevant de la SS3.

Formation

Les équipes techniques et chargés d’affaires sont formés à travailler sur des supports amiantés (habilitation SS4, code du travail).
Au-delà de la formation règlementaire, ils ont également suivi une formation opérationnelle visant à apprendre la rédaction, la lecture et la mise en œuvre des modes opératoires.